Flex et PHP au PHP Forum

18 11 2009

J’ai eu la chance de participer en tant que speaker au Forum PHP organisé par l’AFUP. Ma session était simplement intitulée « Flex et PHP ». Efficace 🙂

Après une présentation détaillée de la Flash platform, je me suis attardé sur le format AMF et le partenariat signé avec Zend qui intègre nativement dans son framework le projet ZendAMF (proche de AMFPHP). J’ai présenté quelques exemples de sites réalisés en Flex et PHP dont www.vw.co.uk, et aussi quelques composants riches comme le diagramme de Gantt d’ILog Elixir.

Ma démonstration portait tout d’abord sur les nouveaux outils de connexion à des services PHP présents dans Flash Builder 4 beta2. En quelques minutes, il est possible de développer un back-office pour administrer vos tables MySQL via PHP. Cela ressemble à la démo « CRUD en 5 minutes » déjà postée sur ce blog dans l’esprit. Ensuite, je me suis lancé dans une démo plus risquée. Partir d’un fichier Photoshop, le rendre interactif à l’aide de Flash Catalyst, et le connecter à une base de données MySQL en passant par des services PHP générés par Flash Builder 4. Le tout en moins de 15 minutes. Je viens d’enregistrer à nouveau la démo (en HD sur le site de Vimeo):

Mes slides sont disponibles ici et l’audio de ma conférence ici (ainsi que toutes les autres conférences).

Publicités




AIR 2.0 et Flash Player 10.1 en betas

17 11 2009

Aujourd’hui, c’est fête. Les betas du nouveau runtime AIR 2.0 et du Flash Player 10.1 sont disponibles sur labs.adobe.com !!! Je vais juste lister quelques nouveautés pour chacune de ces annonces et compte rapidement développer des exemples qui profitent des nouveautés de ces betas. Je commence par le Flash Player 10.1, release mineure ? Plus que ça. C’est la première version du Flash Player issue du travail effectué avec l’Open Screen Project. Cette première beta du player ne s’exécute que sur PC (Windows, MAC, Linux) et Notebook mais rapidement, nous pourrons tester la version pour Palm webOS avant la fin de l’année, puis celle d’Android, etc… En attendant les versions mobiles, voici les nouveautés à expériementer sur nos PCs:

  • Une gestion globale d’erreurs pour les développeurs. C’était la fonctionnalité la plus demandée par la communauté pour aider au debug d’applications Flash. Cela permet d’intercepter n’importe quelle erreur produite par l’application, même celles inattendues, et de gérer l’affichage ou non d’un message.
  • De nombreuses nouveautés en rapport avec le monde de la mobilité sont proposées: support du multi-touch, reconnaissance de gestes, gestion des claviers mobiles, de l’accéléromètre (axes X,Y,Z), orientation de l’écran… Le plus gros du travail pour l’équipe du Flash Player a été un travail d’optimisation et d’amélioration des performances: meilleure gestion de la mémoire, meilleur temps de démarrage, moins de consommation CPU.
  • Désormais, le Flash Player sait profiter de l’accélération graphique (GPU) sur mobile pour tout type de rendu: vectoriel, bitmap, 3D, filtres, transparence… Pour la lecture de vidéo en haute définition (H264) aussi (disponible sur PC et mobiles).
  • Associé aux nouvelles solutions comme Adobe Flash Access, le Flash Player sait gérer la protection de contenu (DRM), les applications Peer2Peer avec le projet Stratus et le nouveau protocole RTMPF, la future gestion du HTTP-streaming pour les vidéos, etc… et ce qui a été annoncé à Paris, l’enregistrement en local du flux audio du microphone.

Au tour de AIR 2.0, l’environnement d’exécution multiplateformes d’applications web sur le bureau:

  • Il est désormais possible d’ouvrir un document avec son application native. Par exemple, vous pouvez demander à ouvrir un fichier .doc, et AIR va automatiquement demander à l’OS d’ouvrir votre traitement de texte qui gère par défaut cette extension de fichier.
  • La détection d’un ajout d’un périphérique de stockage comme une clef USB par exemple.
  • Une nouvelle API pour appeler des processus natifs. Cela rend une application AIR dépendante de l’OS mais beaucoup de développeurs nous ont demandé cette possibilité d’étendre les fonctionnalités de AIR en appelant des librairies natives. Du coup, AIR 2.0 fournit un SDK pour packager des installers spécifiques à chaque OS.
  • L’accès au microphone (car le Flash PLayer 10.1 est intégré dans AIR 2.0) et pour simplifier: toutes les nouveautés du Flash Player 10.1 sont donc accessibles.
  • Un WebKit (moteur de rendu HTML) amélioré car basé sur celui de Safari 4.0.3. Du coup il y a le nouveau moteur JavaScript SquirrelFish, un des plus performants et complets du marché. Vous pouvez même lancer des applications HTML5, sur le bureau et tous les OS.
  • Support avancé de l’IPV6 et des sockets UDP, TSL et SSL. AIR 2.0 peut être aussi transformé en serveur de sockets.
  • AIR 2.0 corrige ses manques en accessibilité et communique avec les screen readers comme JAWS pour les mals voyants.

Dernier rappel: ce sont des betas. Donc: du test, des retours, des démos… en attendant la sortie des versions finales dans la première moitié de l’année 2010.





Social API pour vos applications

3 11 2009

maxcorridorLe concept de Flash Platform Services a fait son apparition pendant l’été et continue de proposer de plus en plus de services pour les développeurs Adobe. Sur le labs, vous trouverez une nouvelle librairie qui se nomme Social et qui est une couche d’abstraction bien pensée pour communiquer avec différents réseaux sociaux comme Facebook, MySpace, Twitter, Yahoo, Google et AOL. Si vous diffusez des applications, des widgets ou des jeux et que vous souhaitez offrir la possibilité de partager son usage, des scores, des impressions… avec les amis de l’utilisateur, cela va vous demander quelques minutes d’intégration. La librairie gère l’authentification en deux clics, la récupération du profil de l’utilisateur sur son réseau social et le fait de poster des humeurs.

Cette librairie fait suite au partenariat avec Gigya et au développement de la Flash Platform Services: une plateforme de distribution de widgets pour monétiser la diffusion de vos applications, des services pour développer des applications collaboratives et désormais une API social. A vous de jouer.