Quelle stratégie pour Sun JavaFX ?

8 07 2009

logojavafxHier soir, le ParisJUG (Java User Group) a réuni ses membres pour parler de RIA. Bien que jeune, ce JUG remporte un grand succès en termes d’audience et de qualité de présentations. François leDroff a présenté comment Flex et Spring communiquent. La présentation a été filmée et sera bientôt en ligne, je ne vais donc pas en parler dans ce post. La seconde présentation était réalisée par Simmon Ritter, évangéliste de Sun. Pour l’instant, les présentations JavaFX auxquelles j’avais assisté n’étaient données que par des consultants. C’était pour moi une première expérience des messages délivrées par "la Corp", la société Sun elle même… et j’avoue avoir été surpris par l’approche stratéqigue. Le post sur Flex et SilverLight vous a fait beaucoup réagir, je pense que celui-ci aussi.

JavaFX est un concurrent direct de Flex et SilverLight. L’approche est séduisante car JavaFX complète la plateforme Java pour faciliter la production d’interfaces riches. L’introduction de Simon rappelle efficacement les écueils rencontrés par la communauté Java pour produire rapidement des composants riches d’interface (Swing, Java2D…). Le point fort selon moi de cette technologie est la possibilité de réutiliser du code Java existant (notamment des librairies de calculs complexes, des filtres sur images, etc…).   Simon a ensuite détaillé plusieurs aspects du langage de script donc certaines bonnes idées comme le binding dynamique, la notion de lumière sur une forme vectorielle et la définition de trajectoires qui suivent un tracé vectoriel.

Sun a fait un choix délibéré et surprenant: le fait de simplifier au maximum le langage de script. JavaFX scripting langage est donc beaucoup proche de JavaScript que de Java. Il reprend aussi beaucoup de concepts de l’ActionScript 2 (Flash 8). Les exemples montrés à la fin par Simon sont une horloge vectorielle (cercles de couleurs par unité de temps), le flipbook (le fait de tourner des pages) et un exemple de communication avec une WiiMote par BlueTooth. Aucun exemple d’application au final! Surprenant. Les exemples montrés sont ceux qu’Adobe présentaient à l’époque de Flash 6. Voici un lien vers mon flip book préféré réalisé en ActionScript. Du coup, voici mes conclusions:

Je pense qu’en fait Sun ne souhaite pas convaincre son coeur historique et sa communauté Java, sinon Sun aurait repris le langage Java pour définir ces interfaces. Ce positionnement peux se justifier s’ils considèrent que les développeurs Java ne sont pas ceux qui ont le plus de sensibilité pour gérer le développement d’interfaces riches. Cela expliquerait les démos plus "effet waouh" pour séduire des développeurs plus habitués à des back-ends. Beaucoup découvraient hier la démo du flip book alors que ces exemples existent depuis plus de 5 ans sur le web. Je pense que Sun cherche à séduire la population des développeurs web qui ont peut de la complexité de Java et qui connaissent mieux JavaScript. Du coup, ils peuvent à moindre effort apprendre JavaFX et proposer des expériences plus riches. Sun communique aussi beaucoup sur sa volonté d’intégration avec les outils de la Creative Suite. Leur studio visuel a été présenté à JavaOne mais n’est pas encore disponible. Les premiers commentaires de Simon laissent à penser qu’il y aura une intégration assez fine avec Illustrator et Photoshop ce qui est une excellente nouvelle pour les designers web. Un peu comme SilverLight à ses débuts, JavaFX semble plus vouloir se positionner face à la technologie Flash. Là où Adobe a décidé de faire évoluer son langage de script ActionScript vers un langage proche de Java avec l’ActionScript 3, Sun choisit de le faire régresser vers du JavaScript (ou de l’ActionScript 2). Le positionnement est donc radicalement différent que celui proposé par Flex ou SilverLight. Bien que l’intégration à une plateforme Java homogène soit séduisante, JavaFX ne semble pas s’adresser directement aux développeurs Java d’Entreprise mais plus aux développeurs web. La conférence était riche en informations sur le langage et sur le positionnement de Sun. J’ai hâte de voir si le positionnement va évoluer l’année prochaine suite au rachat par Oracle.








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 33 followers