Statistiques sur AIR et Flash

30 01 2009

air_birthday Alors que nous fêterons en Février le premier anniversaire d’Adobe AIR, Adobe vient de dévoiler à Adobe MAX Japan les premières statistiques d’installation du runtime. Adobe AIR est déjà installé sur 100 millions de postes. C’est quatre fois plus qu’en Septembre dernier où un communiqué annonçait la barre des 25M. La logique de domptage a été aussi communiquée. Lorsque le runtime Adobe AIR se lance et que vous êtes connecté à Internet, il vérifie sur le serveur d’Adobe si une nouvelle version est disponible (cette fonction peut être désactivée par les administrateurs comme le précise le guide de maintenance d’AIR). Toutes ces requêtes sont analysées pour en déduire le nombre d’installations.

Autre chiffre record, le Flash Player 10 est déjà installé sur plus de 55% des postes connectés à Internet  (chiffres recensés en Décembre). 55% en trois mois! Du coup, on estime que la barre des 80% d’adoption du Flash Player 10 sera franchie dès le second trimestre.

Publicités




Evenement RIA à l’EPITA

27 01 2009

J’ai participé Jeudi dernier à un événement très riche en contenu organisé par l’EPITA. Cette école en informatique a permis l’enchainement de conférences sur le RIA (voici mes slides sur le sujet), sur Flex, sur Silverlight (par Pierre Lagarde de MSFT) et de la vision Open Source de Mozilla. Les conférences étaient ponctuées de démonstrations de RIA développées par les élèves d’EPITA (spécialisation MTI) en collaboration avec des entreprises. Le soir, le journaliste David Abiker a animé une table ronde sur le sujet de la modernisation des services publics. Vivement la prochaine édition. Voici une interview de Cyril Reinhard sur le sujet.

Vodpod videos no longer available.

more about « Evenement RIA à l’EPITA« , posted with vodpod




Adobe publie le protocole RTMP

21 01 2009

logo flash

Après l’ouverture de l’AMF, Adobe annonce l’ouverture du protocole RTMP (Real Time Messaging Protocol) utilisé principalement dans Flash Media Server et LiveCycle Data Services. Ce protocole créé par Macromedia est utilisé pour transférer des flux de données, de son et de vidéo en temps réel au Flash Player. La stratégie de la plateforme Flash reste la même: fournir des services à valeur ajoutée pour les développeurs qui conçoivent des applications avec nos technologies de plus en plus ouvertes (Flex, PDF, XMP, AMF…).

Les développeurs Adobe peuvent désormais utiliser le protocole RTMP sans risque d’un quelconque frein émis par l’éditeur. Ils peuvent l’utiliser, l’enrichir, le réécrire dans leurs projets pour profiter encore plus pleinement du Flash Player. Par exemple, quelques projets avaient démarré une phase de reverse-engineering du protocole, ils pourront ainsi valider leurs travaux. Le protocole RTMP sera totalement publié sur le site Adobe Developer Connection avant l’été 2009.

Les perspectives sont multiples et j’imagine déjà l’intégration directe du protocole dans des solutions logicielles par des éditeurs tiers, de nouveaux outils d’optimisation des flux RTMP qui naitront du travail de la communauté, des tests de montée en charge (enfin!) sur l’usage du RTMP, le fait d’embarquer la gestion du protocole dans des devices de diffusion,… et des cas d’usage que nous n’avions pas imaginé :). La communauté Flash est assez créative pour continuellement nous étonner.

Contrairement à Blaze DS avec l’AMF, Adobe n’annonce pas une implémentation Open Source d’un protocole. Il s’agit juste de la publication du format et donc cela ne change en rien le modèle commercial de FMS ou de LCDS. Si vous avez des questions ou des réactions sur cette annonce, postez des commentaires.





Etude de ROI sur LiveCycle ES

19 01 2009

LiveCycle ES iconL’institut Intellicap a réalisé une étude de retour sur investissements auprès de différents clients LiveCycle ES du monde des finances. L’étude porte sur deux sujets traités par les services LiveCycle: l’ouverture de compte en ligne et la gestion de la correspondance. Ce sont aussi les thèmes traités sur le site d’Adobe des « Solution Accelerators« .Je suis autorisé à vous communiquer le résumé des résultats de l’étude pour ces deux sujets.

L’ouverture de compte en ligne (Account Enrollment) est un sujet stratégique pour les instituts bancaires et les assurances. Les internautes doivent se sentir guidés au travers des différents écrans de saisies pour finalement contractualiser avec la banque. LiveCycle et Flex permettent de développer des interfaces engageantes pour capter l’attention de l’internaute jusqu’au bout de la transaction. Au final, LiveCycle ES génère un contrat personnalisé au format PDF que l’internaute peut signer (électroniquement ou non). Sans aucune rupture (passage à l’agence, coup de fil…), un prospect peut être converti en nouveau client. Voici les résultats de l’étude qui portent sur les bénéfices de LiveCycle pour ces entreprises:

  • Pour 1$ investi dans une solution Adobe, les clients réalisent un gain de 7$ en moyenne sur une période de 3 ans. Les économies portent sur la réduction des impressions, les duplicatas, l’archivage de formulaires papier, la maitrise de la saisie avec des controles pour les utilisateurs, la diminution de ressaisie manuelle et les bénéfices sur un nouveau compte sont plus rapides.
  • Un client Adobe LiveCycle améliore en moyenne l’efficacité de ses équipes sur le sujet de la souscription de nouveaux comptes, soit 80.000 heures par an.
  • Les solutions de souscription en ligne d’Adobe ont permis de réduire en moyenne de 61.28% le temps total du processus de création d’un nouveau compte client. Le temps de traitement de la création d’un nouveau compte passe de 14 à 5 jours en moyenne.
  • En termes purement financiers, le sondage rapporte que le remboursement des dépenses dans les solutions Adobe est en moyenne de 4.36 mois et que le ROI moyen est de 455%.

Le second sujet étudié est la gestion de la correspondance pour ces mêmes instituts financiers. Les solutions Adobe LiveCycle permettent d’envisager la dématérialisation des échanges de documents entre une entreprises et ses clients. Directement connectés au SI clients, les services LiveCycle associent des modèles dynamiques de documents aux données métiers du SI pour générer des PDF, les protéger, tracer leurs usages et gérer la signature électronique. Voici les résultats de l’étude de ROI:

  • Les clients des solutions Adobe Livecycle réduisent en moyenne le coût total d’une transaction par 68.03%.
  • Les coûts relatifs à l’impression et au mailing sont réduits de 90% et les coûts relatifs à l’archivage et à la récupération des documents chutent de 82.5%.
  • Pour 1$ investi dans les solutions de gestion de la correspondance, un client Adobe réalise un bénéfice de 4$ sur une période de 3 ans.
  • Le temps de traitement total d’un processus de gestion de la correspondance est réduit de 58.33% en moyenne grâce aux solutions Adobe LiveCycle.
  • En termes financiers, l’étude indique que le remboursement des dépenses dans les solutions Adobe sont en moyenne de 10 mois et le retour sur investissements est de 174%




Ilog Elixir, le FXG et Degrafa

16 01 2009

iloglogoEn attendant avec impatience la sortie des composants Ilog Elixir 2 et du nouveau composant de Calendrier (déjà une super star), j’ai découvert sur le blog d’Elixir la facilité avec laquelle les composants peuvent gérer leurs représentations graphiques avec les nouveaux langages de descriptions graphiques XML. Le premier exemple utilise le FXG, futur standard de Flex 4 pour décrire des formes, pour remplacer la skin de fond d’une gauge. L’exemple est simple mais efficace et laisse imaginer comme il sera facile de skinner ces composants directement dans le code… ou mieux à l’aide de code généré par Flash Catalyst! Encore plus fort, l’intégration de code degrafa pour skinner un composant Elixir. Les équipes d’Ilog ont rencontré et échangé avec les équipes de Degrafa pour que ces derniers corrigent quelques bugs dans leurs librairies (tous corrigés aujourd’hui) et permettre de directement skinner en code le look des éléments d’un diagramme de Gantt. Les équipes d’Ilog prouvent une fois de plus que leurs composants sont de qualité et peuvent rapidement s’adapter aux nouvelles normes du langage Flex.





LiveCycle disponible sur le Cloud

15 01 2009

LiveCycle ES icon Bonne nouvelle pour les développeurs de solutions Entreprise, LiveCycle Developer Express est désormais disponible sur la plateforme Amazon Web Services. Adobe profite de l’infrastructure d’Amazon composée de l’Amazon EC2 (ou le Cloud Computing éleastique :)) et Amazon S3 (offre de stockage). Du coup LiveCycle est virtualisé et accélère les développements et tests de vos processus LiveCycle. Personnellement, cela va me faire gagner beaucoup de temps pour mes prototypes: vous n’avez plus à télécharger tout le dernier package d’installation, et le déploiement est automatique. Le programme LiveCycle Developer ES Express est réservé aux membres de l’Adobe Enterprise Developer Program. Une fois connecté, vous avez accès à tous les composants LiveCycle pour générer du PDF, les sécuriser, profiter du moteur de workflow, de la DRM sur les documents, et de Content Services. L’usage est limité à 10 heures de tests actifs (de runtime) par mois. Il est très simple de dupliquer des instances, d’en arrêter, d’en archiver, d’en sécuriser… l’offre d’Amazon est très complète. J’adore le Cloud !!!





Flash Catalyst: un avant-goût

9 01 2009

flash_catalyst_iconFlash Catalyst, ex « Thermo », a été un peu plus dévoilé lors de l’événement Adobe MAX. Les participants ont même pu repartir avec une première version beta qui tourne sur MAC. Une beta publique est attendue sur le labs.adobe.com pour PC et MAC. Flash Catalyst est l’outil qui va réconcilier les designers et les développeurs de RIA. Clairement conçu pour des designers habitués à manipuler des calques, des états et une ligne des temps, Flash Catalyst permet d’importer des éléments de design (depuis Illustrator et Photoshop par exemple), de préparer et animer les vues, de prévisualiser en Flash le rendu et d’exporter tout ce travail à l’attention du développeur Flex qui rajoutera de la logique et la couche de connexion aux données. Ryan Stewart, évangéliste RIA, vient de publier une vidéo de 15 minutes où il filme sa première réalisation avec Flash Catalyst. Cela donne un bel aperçu de l’outil bien que Catalyst n’en est qu’à ses débuts. Une autre approche, celle de wireframing, a été enregistrée à MAX. C’est la présentation de Peter Flynn qui montre comment Flash Catalyst pourra aider au prototypage pur de RIA.