Interview du flexeur de Kizoa

1 02 2008

Kizoa Kizoa est une RIA qui permet de créer des diaporamas très riches à partir de vos photos personnelles. L’application a été réalisée en Flex et propose des fonctionnalités avancées comme la retouche et le partage. J’avais rencontré l’équipe avant le lancement officiel et l’application finale est vraiment impressionnante! A cette occasion, j’ai décidé d’interviewer Nicolas Launay, le développeur Flex de Kizoa.

Michaël CHAIZE: Nicolas, avant de nous parler de Kizoa, nous aimerions connaitre votre parcours.

Nicolas LAUNAY: Je suis autodidacte, j’ai commencé la programmation très tôt sur Amstrad CPC, en programmant des effets graphiques ainsi que de petits jeux. Ensuite j’ai découvert le monde de la démo, qui consiste à réaliser des productions d’environ 5 minutes, combinant programmation, graphismes et musique, dans le but d’obtenir un contenu de qualité et exploitant au maximum les possibilités de la machine. J’ai donc longtemps programmé en C, assembleur et ces dernières années en Java ainsi que du développement Web/JS. Même si les règles ont un peu changé aujourd’hui, je continue à développer mes projets avec cette volonté d’obtenir quelque chose de visuellement riche et utilisant au mieux les diverses technologies. J’ai débuté Flash et Flex sur le projet Kizoa.

MC: Qu’est ce que l’application Kizoa et à qui s’adresse-t-elle ?

NL: Kizoa est un site de partage photo de nouvelle génération, c’est-à-dire qu’il a été conçu comme une véritable application en ligne. Kizoa a donc vocation à se substituer à certains logiciels spécialisés dont pouvaient se servir les gens jusqu’à présent, voire à plusieurs logiciels. C’est d’ailleurs là l’autre originalité : Kizoa intègre beaucoup de fonctionnalités différentes. Cela va de la retouche photo en ligne, à l’instar de Picnik ou Fotoflexer, au partage de photo dans des groupes privés. Mais notre vraie spécificité est que, chez Kizoa, on peut créer de véritables diaporamas personnalisés. Par opposition à Slide et ImageLoop qui proposent des modèles de diaporamas tout faits, Kizoa permet de faire du montage, de mettre en scène ses photos : c’est la photo qui fait son cinéma ! Kizoa s’adresse à tout le monde, aux familles, aux groupes d’amis, aux associations, aux globe-trotters… vraiment à tout le monde.

MC: Vous avez réalisé la couche de présentation en Flex. Quels sont les points qui ont motivé ce choix technique ?

NL: Tout d’abord, nous avions besoin de Flash pour pouvoir proposer du contenu tel que les animations ou les effets sur les diaporamas. Nous voulions également obtenir un résultat proche d’une véritable application native, notamment en ce qui concerne l’atelier de création de diaporamas. Nous voulions une application qui ne nécessite aucun téléchargement et aucune installation, et une technologie qui permette de développer une interface complexe assez rapidement. La possibilité de développer sans avoir à se soucier de la compatibilité entre les divers navigateurs a aussi pesé lourd dans notre décision d’aller de l’avant et de se lancer dans Flex.

MC: Comment avez-vous découvert Flex ? L’apprentissage a-t-il été rapide ?

NL: J’ai découvert Flex un peu par hasard alors que nous nous demandions s’il valait mieux réaliser l’application en Flash, sous forme d’une Applet java ou bien en pur Javascript. Après quelques heures, je me suis vite rendu compte que la solution était là. Grâce à la lecture de « Adobe Flex 2, training from the source » ( http://www.adobe.com/devnet/flex/articles/tfs_excerpts.html), j’ai pu assimiler rapidement les principes de Flex et commencer à développer notre projet. En moins d’un mois, nous avions déja les bases de Kizoa.

MC: AIR est-il un runtime pertinent pour Kizoa ?

NL: Oui pour ce qui est de l’ouverture aux ressources locales de l’ordinateur, comme par exemple accéder directement aux photos présentes sur le disque dur, ce qui sera certainement un plus pour notre plateforme. Nous ne savons pas encore si l’application AIR sera Kizoa dans son intégralité ou bien un simple outil offrant des fonctionnalités complémentaires à la plateforme (je pense notamment à un envoi simplifié voire automatisé des photos présentes en local)

MC: Selon vous, qu’est ce qui manque aujourd’hui à Flex ?

NL: Flex couvre aujourd’hui la majorité des besoins nécessaires à la réalisation d’une application standard et donc ne manquera de rien pour la plupart des projets. Flex souffre cependant de quelques problèmes liés à Flash, comme la lenteur générale de l’actionscript. En effet, dès lors que l’on veut sortir des fonctionnalités offertes nativement dans Flash, comme par exemple encoder une image en jpeg ou bien faire un filtre ‘maison’ sur une image (au pixel), on tombe dans des temps de traitements extrêmement lents. L’intégration de ces briques manquantes sera effectivement un plus mais j’espère une solution qui permette au développeur de ne pas se sentir ‘coincé’ dans le cadre des éléments proposés par Flash. Un autre souci concerne la limitation des BitmapData à une résolution de 2880×2880, ce qui est un problème majeur pour nous car la plupart des appareils photo récents dépassent cette résolution.

MC: Quels sont les points forts de cette technologie au comparé des autres technos de RIA ?

NL: La plupart des alternatives à Flex, comme JavaFX ou Silverlight, n’en sont encore qu’à un stade expérimental. Je n’ai pas trop vu JavaFX, qui a l’air prometteur, et toutes les applications Silverlight que j’ai voulu tester ont planté ou ont eu un fonctionnement bizarre. Flex est un produit fini, est déja présent sur le web et fonctionne avec Flash, présent sur la quasi totalité des ordinateurs, c’est donc le meilleur moyen de développer une véritable application en ligne, et qui ne nécessite aucune installation. De plus, Flex peut être maîtrisé rapidement et convient à un large domaine de projets et de développeurs. Je pense que cela restera ainsi car Flex a maintenant quelques longueurs d’avance, et devient avec le temps un produit éprouvé et approuvé.

MC: Travaillez-vous sur d’autres projets de RIA ?
NL: Pas pour le moment, Kizoa est un projet vaste et sans limite. De nouveaux espaces vont s’ajouter à Kizoa cette année, et nous allons nous orienter vers AIR

Un grand merci à Nicolas pour ces réponses. Longue vie à Kizoa.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :